Je m'appel Emmanuel, j'aurais 27 ans le 3 mars 2005, j'habite en France, à dunkerque dans le nord.

    Mes antécédants: dermite atopique, j'était un enfant qui a bu du lait assez tard, toujours malade, et sous antibiotiques à des fréquences record!
    à l'adolescence, j'ai du m'accomoder d'allergies au chat, aux acariens et aux pollens de graminés (satanés graminés!).

    Mes problèmes articulaires commance en fevrier 1996, étrangement 1 mois après le début de la vaccination de l'hépatite B, au moment de la 2e injection (vaccin sujet à polémique contenant des l'hydroxyde d'aluminium!). Des douleurs importantes aux sacro-iliaques, marquent le début de ma spondylarthrite / rhumatisme psoriasique.
   Mes premiers problèmes, déplacement des sacro-iliaques, chose qui au demeurant, est suffisament rare, pour que tout le monde passe à coté, sauf le kiné qui m'a soigné à l'époque. C'était ma première rencontre avec un ostéopathe. Malheureusement, pas le dernière. Pour info, j'ai trainé plus de 6 mois avec ce premier problème. Puis la maladie m'a laissé tranquile, je suis rentré en Institut de Formatin en Soins Infirmier. La somme de stress inhérente à cette formation ne m'apportera que des rechutes articulaires, toujours sur le mode du déplacement de vertèbres (sacro-iliaques essentiellement) mais bizarement, les prises en charges chez le kiné s'éternisèrent. Ce qui a mis la puce à l'oreille, c'est quand les problèmes ont commancé a toucher d'autres articulations. Là, le gène HLAB27 est recherché, et retrouvé, le diagnostic de spondylarthrite posé.
   C'est en décembre 1999 que je passe le diplome d'infirmier, la maladie qui évoluait par poussées devient alors chronique (merci le stress), et ne me quite plus depuis lors. Les vertèbres qui se déplacent étant un de mes plus gros problèmes, et le plus douloureux, m'obligent à être suivi par un ostéopathe, et malgrè le traitement anti inflammatoire, mes problèmes s'éternisent...Mais j'ai aussi des symtômes plus classiques: douleurs aux épines iliaques, ischion, sterno-claviculaire, sternum et autres enthèses.

   Avant la découverte du régime Seignalet, j'avais bien remarqué certaines choses au niveau de l'alimentation, je m'explique, quand je travaillais de nuit, je sautais des repas, et mangeais énormément de fruits (pommes), et bizarement, je me sentais un peu mieux durant ces périodes. En février 2002, je parcours le forum de l'Association Française des Spondylarthritiques, et j'entend parler du régime Seignalet. Depuis je pratique!

  Dès le début du régime, je suis surpris des résultats, passé une première quinzaine de jours où je suis patraque et chope coup sur coup une gastro et une angine (mais pas d'antibiotiques cette fois là). puis, c'est l'embellie!! en 1 mois, PLUS AUCUN PROBLEME DE VERTEBRES QUI SE DEPLACENT SOUS L'EFFET DE L'INFLAMMATION, en trois moins, le rhumatisme est presque maitrisé, je prend une dose tellement faible d'anti inflammatoire (CELEBREX 100mg 1/jour) que la pharmacienne doit faire une commande spéciale pour moi, je jubile!!!!

   La suite sera moins rose, je fais beaucoup d'erreur dans la pratique du régime : trop de chocolats industriels, de sucreries, écarts, mauvais choix alimentaires, arrêt précose des compléments (voilà le genre d'erreurs que l'on fait quand on pratique seul dans son coin!). Donc, j'ai pu vérifier que régime mal suivi=rechute .
  En avril ou mai 2003, je décide tout de même à aller rencontrer un médecin qui à l'habitude de ce type de prise en charge, le docteur Régis G. , qui lui aussi pratique le régime, il est aussi homéopathe, allergologue et micronutritioniste.

Grace à ses conseils, j'ai pu faire le tri dans les aliments et je suis resorti de chez lui avec une ordonnance de compléments alimentaires pour me requinquer. il me faudra quelques mois pour voir le rhumatisme repasser en rémission.

donc celà fait maintenant depuis mai 2003 que je n'ai pas fait de poussées importantes, parfois des périodes légèrement douloureuses, et que je ne vais plus chez le kiné pour mes articulations.

file0001

Radio de Février 2003:
"remaniement au niveau des sacro iliaques...élargissement des interlignes...sclérose des berges... encoches et microgéodes sous chondrales avec effacement de l'interligne."

    passons maintenant au "coté pratique du régime"
    je vais vous livrer la liste des aliments qui ne me conviennent pas,  mais ne vous y attachez pas trop, parce que chaque malade réagit  différemment en fonction des ses gènes et de sa pathologie. Ayant des problèmes de SPA (axial=dos surtout) ,de rhumatisme psoriasique (articulations périphériques) et des problèmes mécaniques, avec l'expérience, j'ai pu définir les aliments à incriminer et les conséquences.

    /!
    *certaines épices fortes->peuvent réveiller des douleurs pour de courtes périodes
    *les conserves->idem (mauvais souvenir d'une paella en boite!)
    *vin blanc->douleurs articulaires diffuse à chaque fois!
    *le pain-> allergies++,douleurs articulaires, raideur matinale (une petit quantitée ne provoque pas grand chose)
    *amandes et noisettes->douleurs articulaires
    *chocolats industriels->risque de poussées aux articualtions périphériques
    *noix (l'huile surtout)->poussées articulations périphériques de courtes durées
    *bière->problèmes mécaniques
*lait-> jamais testé depuis que je suis sous le régime

    la plupart de ces aliments me font réagir dans les 24H, l'effet depend de la dose.

    d'autres aliments à priori exclus du régime passent sans problème (mais je n'en consomme pas souvent):
    par exemple:
    galettes de maïs, cacahuètes, noix de cajou, les oeufs cuits.
    le yaourts au soja passent bien (ceux qu'on en trouve en supermarchés)
La cuisson ne semble pas problématique, j'ai un "cuit-vapeur" et une sauteuse (pour cuire à ébulition, sauf les pommes de terres que je fais parfois revenir dans l'huile d'olive).
    je ne mange quasiment plus de boeuf, je préfère le poisson, le jambon cru.
    Le petit déj.: allez voir ma recette de la crème budwig sur le forum de Manon  , ou galettes de riz & fruits
plus je mange de fruits et de légumes, mieux je me porte. je surveille les quantités d'amidons (trop d'amidon=pas bon pour moi)
    et je fais attention aux quantités, j'essaie d'être raisonnable, ce qui n'est pas toujours "socialement" facile.
    j'essais de bien boire au cours de la journée > 1.5l, mais à distance des repas pour faciliter la digestion.
  je prend souvent des boissons alcalinisantes (eau  pétillante=bicarbonate).
le régime a eu peu d'impact sur le psoriasis du cuir chevelu (leger). par contre, le tabac provoque une augmentation de la dermatose++

    les allergies (chat, acarien et graminés) sont bien maitrisées.

j'ai une activité professionnelle normale, parcontre, après 8 ans de rhumatisme, beaucoup de sports ne me conviennent plus. je faits du vélo l'été, un peu de piscine quand je suis motivé et je prend des cours de danse de société avec ma copine (si si! le rock c'est du sport, et la valse musette aussi!)

   
   

voilà, depuis fevrier 2002, j'ai apris à écouter les réactions de mon corps, j'espère que ce témoignage pourra aider certains d'entre vous (surtout ceux qui ont des problèmes articulaires comme moi)

manu.jpg