Si je vous ai déjà parlé des liens existants entre SPA, HLAB27 et Klebsiella Pneumonia, je pourrais aussi vous parler des liens entre polyarthrite, HLA DR1 ou DR4 et Protéus mirabilis.

   En effet, le scientifique anglais Ebringer a reproduit dans les années 80 la même approche qu'il a eu avec la spondylarthrite: des antiserums dirigés contre le gène HLA DR4 réagissent de façon croisé avec des antigènes bactériens de protéus mirabilis. Il existe d'autre similitudes moléculaires entre des molécules de la bactérie Proteus (uréase) et les antigènes de collagène type XI du cartilage articulaire.



   Seignalet à propos des travaux d'Ebringer:
    "plusieurs bactéries ont été accusées de jouer un role causal dans la PR: mycobactéries, Escherichia coli, Clostridium perfringens, streptocoques, anaérobies. Mais la plus suspecte est à mon avis Proteus mirabilis. En effet 5 équipes indépendantes (Ebringer & co.1985) (rogers & co 1986) (Murphy&Co.1991) (Deighton&Co. 1992)(Chou & Co 1998) ont fait les mêmes constatations:
-le titre des anticorps anti Proteus mirabilis est nettement plus élévé dans la PR que dans les autres rhumatismes articulaires ou chez les témoins normaux.
-le titre des anticorps augmente lors des poussées de PR et diminue lors des rémissions
-ces phénomènes n'éxistent que pour Proteus mirabilis. ils ne sont pas observés pour les anticorps dirigés contre d'autres bactéries, des virus ou des auto antigènes." (souce= "l'alimentation ou la troisième médecine" Edition 5, page 172).

   Ceci étant dit, vous comprendrez l'importance de changer d'alimentation pour modifier le flore intestinale et voir la PR s'améliorer...