la question qui se pose à nous est la suivante: les omega 3 ont ils un effet bénéfique sur l'arthrite?? la réponse à cette question passe par un cours de chimie... désolé.
 
 
    tout d'abord, d'où vient l'inflammation?
 
 
   Réponse : du point de vue chimique, le principal médiateur dans nos rhumatisme est désigné sous le terme de prostaglandine 2, molécules synthétisées à partir de l'acide arachidonique ( dérivé de l'acide linoleïque, de la famille des omega 6)
 
 


 

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont capables de bloquer la synthèse des PG2 (cox-2), donc de diminuer l'inflammation et la douleur, mais ils bloquent aussi les prostaglandines 1 (PG1, voie cox-1), qui eux ont un rôle régulateur dans beaucoup de processus (dont l'inflammation en contrebalançant les effets des PG2), d'où certains effets secondaires des AINS: gastrites et risques d'ulcère.
Les nouveaux anti-inflammatoires capables de bloquer de façon sélective la production des PG2, sont dits "cox-2" sont apparus ces dernières années : CELEBREX et VIOXX (retiré du marché depuis pour de probables effets secondaires cardiaques)
 

 

 
 
 
  omega 3, quel rôle dans l'inflammation?
 
 
Les omega 3 sont des précurseurs des prostaglandines 3 (PG3): l'acide alpha linolénique est le "chef de file", on le retrouve dans les végétaux, EPA et DHA sont essentiellement apportés par les poissons des mers froides.
   

 
 
 

  Les omega 3 ont ainsi un rôle potentiellement anti-inflammatoire, puisque les PG3 neutraliseraient les effets des PG2 (voir ici) , ils interviennent de façon positive dans la modulation de la coagulation.
 
    Ce que la science a pu vérifier:

 
  - l'acide Alpha-Linolenique (famille omega3) et l'acide linoleïque (famille des omega6) sont essentiels à la vie
-les acides omega 3 à longue chaine ou d'origine marine, acide eicosapentaenoique (EPA) et acide docosahexaenoique (DHA) peuvent être synthétisés à partir de l'acide alpha-linolénique ou obtenus par un régime adapté.
  -une alimentation de type occidentale tend à apporter beaucoup plus d'acides gras omega 6 que d'acides gras omega 3.
-de nombreuses recherches scientifiques suggèrent qu'une consammation accrue en acides gras omega 3 est associée avec une diminuation importante des risques de maladies cardiovasculaires, infarctus du myocarde, mort subbite du coronarien.
-l'augmentation des apports en EPA et en DHA serait bénéfique aux diabétiques, surtout ceux qui ont une hypertriglyceridémie, il y a des peuves que la prise quotidienne d'au moins 3G d'un mélange EPA+DHA affecte de façon bénéfique et à la longue la glycémie.
-une étude a montré que la supplémentation durant au moins 12 semaines d'huile de poisson a considérablement diminué le nombre des articulations douloureuses et la raideur matinale chez des individus souffrant de polyarthrite rhumatoïde.
- des études sur l'impacte des omega 3 chez les allergiques ou le spersonnes souffrant de maladies de crohn ou de rectocolite hémorragique n'ont pas pu déterminer
  d'effets favorables sur l'évolution de ces pathologies.
  (source: Institut Linus Pauling, Oregon, USA)
 
  Où trouver les omega 3 ? Quel rapport w6/w3 ?
 

 
 
    les omega 3 se trouveront dans l'alimentation, en privilégiant certains aliments:
-l'huile ce Colza, huile de noix biologiques et vierge que l'on trouve dans tous les magasins diététiques, ces 2 huiles ont des concentrations en omega3 très comparables. L'huile de chanvre et l'huile de soja sont plus difficiles à trouver.
-on ne trouve pas d'huile de lin en france car, bien que très riche en omega 3 (50%), elle rancit très vite et pourrait être toxique si elle est mal concervée. Mais on trouve les graines de lin dans tous les magasins Bio, une fois mixées, elles pourront être incorporées dans l'alimentation.
  -les poissons gras sauvages: thon, sardine, saumon, flétan, maquereau, hareng... les poissons délevage n'apportent pas ses propriétés, alors attention aux étiquettes!
  -certains végétaux: mâche...
 
 
  à noter:
-Les acides gras omega 3 EPA et DHA seront fournis essentiellement par les poissons des eau froides, toutefois, ces poissons sont fréquemment contaminés par des toxines (PCB, Mercure), aussi, la cuisson semble détruire une bonne partie des omega 3 au delà de 60°C.
-Puisque les acides gras EPA et DHA peuvent être synthétisés dans l'organisme à partir de l'acide alpha-linolenique, la façon la plus simple et la plus économique de consommer des oméga 3 et d'utiliser des huiles biologiques de colza (au canada: canola) et de noix, avec en plus des graines de lin fraichement moulues (les trois sont des sources importantes d'acide alpha linolenique).
-on peut envisager une consommation d'huile de poisson ou de plante en gélule, mais aucune étude ne certifie la composition ni le degré d'oxydation (rancissement) de ces gélules d'huiles, à par celles vérifiées par des organisme indépendant comme l'association Kousmine
  -Concernant le rapport dans l'alimentation entre Omega6 et Omega 3, les scientifiques s'accordent à proposer un rapport d'environ 5/1, alors que dans notre alimentation occidentale, on estime qu'il se situe entre 10/1 et 30/1

 
 
Pour revenir à la question de départ: l'intéret des oméga 3 pour nos arthrites, en l'état actuel de la science, il n'y a que dans la polyarthrite rhumatoïde où des études scientifiques ont mis en évidence de réelles améliorations de santé. Pour la spondylarthrite, je n'ai pas trouvé d'infos précises. fin 2006 est sortie une étude sur l'intérêt des omega3 dans la SPA: à lire ici:
http://alimentation.canalblog.com/archives/2006/12/18/3459171.html