Le forum AFS est le siège d'un intéressant débat à propos de l'alimentation dans la SPA, je copies ici les témoignages et commentaires lus, je mets en fluo les témoignages de ceux qui ont essayé avec succès le changement d'alimentation. Comme on peut le voir, ceux qui ont essayé plusieurs mois ont souvent constaté une amélioration de leurs symtomes...

Mais, comme tous ne disent pas clairement dans quels conditions ils ont entrepris le changement alimentaire (suivi par un médecin habitué? prise de compléments alimentaires? respect stricte de la méthode seignalet ou simple éviction du lait ou du pain, écarts fréquents? durée ? ). Il est difficile de tirer de conclusions des réussites et des échecs


débat lancé par thierry (lien vers la discussion)


bonjour,

nous connaissons tous ce qui ce dit sur l'alimentation. personnelement j'ai des doutes et en meme temps je me dit pourquoi pas.
que pensez vous du sujet?

a bientot

et les réponses:

  • JEMS:

Bonjour, je m'appel Jean Michel et j'ai 43 ans. SPA déclaré depuis 11 ans.
Témoignage pour ton sondage :
En 2002 j'ai décidé d'essayer le régime Seignalet.
Résultats : Perte de poids de 10 Kg en 6 mois puis stabilisation. Arrêt complet des AINS. Une forme olympique. Un vrai miracle. Coté obscure : de forte poussés au moindre écart, un régime asociale, très dur à tenir pour un épicurien. J'ai craqué au bout d'un an. Mes douleurs sont toutes revenues et je m'en veux. Aujourd'hui je tente en vain de reprendre ce régime mais je manque de courage.
"Que ton aliment soit ton premier médicament"
Ce n'est pas moi qui le dit mais Hippocrate, le père de la médecine actuelle. Dont il ne reste apparemment plus que le serment .




  • jean michel:

Pour ma part, après avoir essayé (quasiment toutes) les possibilités médicamenteuses, j'ai pensé à mon hygiène personnelle et donc à mon alimentation.
Et c'est devenu mon seul médicament. Ca a marché définitivement au bout de 8 mois et j'ai désormais intégré dans mon mode de vie d'exclure un certains nombre de produits que je ne tolère pas.
C'est un peu contraignant parfois (socialement), mais je suis de si bonne humeur depuis que je n'ai jamais de mal ni à me "justifier", ni à me priver. Et parfois je lache du lest, ça fait partie du plaisir de la vie.
Cordialement



  • Piotrivich:

Je pense que toutes les spa sont différentes, toutes les réactions aux changements d'alimentation le sont aussi. Personnelement, j'ai fait un régime proposé par un osteopathe (seignalet ou un régime qui y ressemble en tout cas), résultat, j'ai perdu 10 kg en 3 semaines sans noter d'amélioration. Bien sûr 3 semaines c''est peu, mais apres 2 mois, j'aurais ptêt perdu 25 kilos!! Alors que je suis pas bien épais à la base!! J'étais pâle comme un linceul et je n'avais plus aucune énergie. Alors bon remplacer une spa par un état de mort-vivant....j'aime encore mieux la spa. Et comme dit bien Pascal, se sentir vivre en buvant qql pintes de temps à autre, c'est déjà 50% de gagné! Et ça marche...

  • Magalie:

Bonjour,
j'ai débuté le régime Seignalet début janvier dans le but de pouvoir me passer des anti-inflammatoires afin d'envisager une gorssesse. Le début a été assez difficile et peu encourageant mais aujourd'hui j'ai arrêté la prise d'AINS depuis un mois. Les douleurs reviennent parfois mais elles sont supportables et le paracetamol parvient à les soulager. Je ne tire pour l'instant aucune conclusion (il est un peu tôt pour savoir si c'est bien le régime qui joue ou pas). Cependant j'ai remarqué que le moindre écart est sanctionné par un retour des douleurs. Dans ces cas là je fais une journée de "diète" en consommant uniquement pomme (et si j'ai vraiment faim riz) et je suis débarassée à nouveau de l'inflammation en 24 heures.

D'autre part, j'entend souvent le mots contrainte lorsque l'on parle du régime. Je ne le vis pas comme cela. Lorsque je suis chez moi ou que je cuisine pas de problème, j'ai appris à cuisiner autrement (on ne remplace pas les aliments, on fait autre chose). Les ennuis apparaissent avec la vie "sociale". On apprend à être prévoyant et à emporter un encas avec soi au cas où la soirée finisse en pizza bière...La plupart du temps il me suffit de dire que je suis intolérante au gluten et à la caséine (demi-vérité ou demi-mensonge ?). Les gens sont comprehensifs et parfois même interressés, je leur donne alors plus d'information.
En ce qui concerne le lait, je l'ai purement et simplement supprimé sans le remplacer par quoi que ce soit. Avec quoi voulez-vous consommer du lait ? Avec vos céréales le matin ? Ben pas de chance vous n'avez plus droit aux céréales. Vous voulez faire une béchamelle pour des lasagnes ? Ben vous n'avez pas le droit au gratinage ni aux pates ni au fromage.
En fait, je dirais qu'il ne faut pas se cantonner à "par quoi vais-je remplacer ceci ou celà" mais plutôt réinventer une nouvelle cuisine. J'utilise le riz sous toutes ces formes (blanc, brun, rouge, complet, gluant, rond, long, en farine complete, en farine blanche, en farine de riz gluant, en crème de riz, en semoule de riz, en boulgour de riz, en nouilles de riz, en galette de riz...). Je fais un gâteau à la carotte qui me sert de tartines pour mon petit déjeuner, je fais des crèmes dessert chocolat/noisette, des amandines aux poires, des crêpes de sarrasin...

J'ai appris à retrouver le goût des légumes "au naturel", cru ou cuit à la vapeur. Le soir, je mets ce que j'ai sous la main dans mon cuit vapeur et en 15 minutes mon diner est prêt. Finalement, ce régime m'a appris à simplifier mon alimentation et à retrouver le goût des aliments.

Je ne dis pas que c'est facile, mais cela s'est avéré sur le long terme beaucoup plus simple à mettre en oeuvre que ce que j'avais imaginé.
Voilà, je vais m'arrêter là pour aujourd'hui
Bon appetit,




  • Philippe:


   On dit que le vin blanc donne des crampes ! il est reconnu que des aliments qui semblent aussi anodin que les avocats, le brocolis, la carotte, la laitue, la tomate, le thé vert, etc... sont riches en vitamines K ce qui ralenti la circulation sanguine. Alors pourquoi certains aliments n'auraient pas des répercussions sur le fonctionnement de l'organisme au sens large et sur la SA ?
J'avais déja posé une question similaire sur le forum le 3 avril 2005, je n'ai eu qu'une réponse ! Mais intéressante...
Il semble évident que les enjeux financiers sont énormes:
=> faire le régime = acheter le livre + des livres de recette + des produits bio beaucoup plus chers ou des produits moins courants plus chers aussi, etc...
=> ne pas faire le régime = prendre à vie des traitements médicamenteux très couteux
La médecine traditionnelle française méprise toutes ces théories, et on ne peut demander aux labos de faire des recherches pour prouver qu'un régime ferait 80% de l'amélioration apportée par les médicaments !
J'ai parlé du régime à mon rhumato qui m'a répondu "je ne suis pas obtu mais ça ne marchera pas !"
Ceux qui on commencé tel ou tel régime, ou simplement constaté que tel ou tel aliment leur provoquait des crises devraient faire profiter les autres de leur expérience.
Personnellement j'essaie + ou - un régime en supprimant lait, blé, cuissons à trop haute température, etc... depuis février. Je n'ai constaté aucune modification. On dit que selon les personnes il faut entre 15 jours et 2 ans pour avoir une amélioration ! Mais là il faudrait vraiment être malade (du cerveau) pour suivre ce régime deux ans sans aucun résultat !
L'objectif du régime n'est pas de maigrir, mais c'est une conséquence: personnellement j'ai perdu 5 kg ! ça n'empêche pas du tout de se faire plaisir: il faut remplacer un aliment par un autre: pates de blé par pâtes de riz, lait par lait de soja ou de riz (c'est excellent), etc... et finalement le plus dur à organiser c'est le petit déjeuner sans tartines ni céréales, car il ne reste que le riz soufflé (déconseillé) !
Fin juin j'ai prévu de réintroduire les aliments supprimés un par un pour vérifier... et là je crois que ce sera carrément l'overdose, et si je constate des choses intéressantes j'en parlerais sur le forum, j'achèterais les bouquins et je me lancerait à fond dedans. Mais je n'y crois pas trop.

Bon courage à tous et faites nous profiter de vos expériences (positives ou non)

Phil



  • Stef:


bonjour a tous
pour ma part, je trouve tres contraignant de devoir se surveiller sur ce plan, il est deja difficile de supporter la maladie sans avoir a supporte une contrainte supplémentaire,j'essaye d'avoir une alimentation equilibré sans pour autant me surveiller, et en plus j'aime bien les bonnes choses, ca serait domage de se privé. mais chacun voit comme bon lui semble pour qu'il se sente au mieux.
dernierement au mois de décembre j'ai également fait une grosse anémie, c'était surement du a mon alimentation, mais rien ne le prouve, je me voit mal faire un régime alors que je suis encore soignée pour cette anémie, a coup de vitamines et autre éléments essentiels.
bon courage a tous



  • Lou Anne:


j'ai commencé le régime Seignalet il y a trois semaines. J'ai noté une nette amélioration au niveau des douleurs même si certains jours elles peuvent être plus intenses. J'espère que je ne me trompe pas en suivant ce régime car il est vrai que l'on supprime beaucoup d'aliments. Je continue et je souhaite que ça fonctionne. Cependant je n'ai pas encore assez de recul pour prouver que l'alimentation joue un rôle dans la spa. Essayez quand même!!!!!

  • Isis:


     Bonjour,
Il y a 2 éléments à considérer et rès différents :
Bien sûr il est préférable de manger correctement et d'éviter certaines graisses cuites ou autres aliments industriels . On peut en manger de temps en temps, bien sûr, mais pas tout le temps. Cela je crois que c'est valable pour éviter toutes maladies. L'alcool et le tabac , si on en consomme trop, c'est sans doute néfaste mais on peut quand même se faire plaisir de temps en temps (pour le tabac c'est moins sûr mais chacun fait ce qu'il peut)
Il y a auusi des Régimes et cela c'est un autre problème. Certains grands spécialistes mais pas tous commencent à penser que l'alimentation, voire un régime non carencé, peut être utile pour la SPA. Mais comme le double aveugle en la matière n'est pas possible, rien n'est démontré!
A suivre donc mais pour ma part tous les témoignages m'intéressent. Je m'en tiens pour le moment à une alimentation équilibrée et j'essaie de manger en plus des protides, légumes frais et fruits variés.


  • Pascal:


Salut
personnellement, je ne crois pas du tout au bien etre de l'alimentation pour réduire les effets de la SPA (pas de lait pas de ceci, pas de cela!) Désolé Kiki!
Je sais qu'il n'y a qu'une chose qui me fait du bien: sortir le week end, boire quelques bieres entre copains, enfin quoi ,vivre!
Si le moral est bon, c'est deja 50% de gagné sur notre maladie.
A bientot tout le monde. Pascal
P.S. : Kiki, j'aime bien lire tes messages, tu t'investis beaucoup sur le forum et çà, c'est tres bien.

  • Kiki:


Bonsoir, il suffit d'aller sur d'autres sites pour voir les témoignages en cette faveur. Personnellement ça fait des années que j'ai supprimé des aliments dont j'avais remarqué qu'ils me provoquaient des douleurs articulaires. C'est à chacun de tester les aliments qui lui conviennent ou pas. Kiki