Via la boite à lettre du blog, j'ai reçu un message assez intéressant, qui montre bien, qu'il est important d'être bien dans sa tête, pour voir la maladie s'améliorer.

L'histoire se termine bien puisque la rémission dure depuis un certain nombres d'années. Je ne sais pas si type de traitement peu orthodox peut fonctionner pour beaucoup de patients... mais si vous trainez des casseroles et n'avez pas eu une vie très rose... il y a peu être à regarder aussi de ce côté là.

Notez que Philippe B. est végétarien

"
A l’âge de 21 ans( j’en ai 54 aujourd’hui), en vacance, j’étais sur un chantier de jeunes pour construire un village de jeunes, pendant l’été en Corse.
Un matin en me levant j’ai eus de grandes difficultés et des douleurs au niveau des hanches. Et chaque fois que je devais changer de position j’avais les mêmes douleurs.
Heureusement dans le village où je passais ces vacances/travaux, il y avait un médecin rhumatologue, lui-même en vacance, qui m’a reçu.
Celui-ci a tout de suite diagnostiqué une pelvispondylithe ankylosante, appelée maintenant spondylarthrite.
Dès mon retour chez moi, en septembre, j’ai donc été suivit par ce rhumato. J’habitais alors Aix en Provence et le médecin habitait et exerçait à Marseille, distante de 30 km d’Aix. Quelle chance !
Après 5 années d’anti-inflammatoire, Nifluril, et de Phénylbutazone, j'ai décidé de consulter, toujours à Marseille, un médecin spécialisé dans le traitement aux oligo-éléments.
J’ai commencé ce traitement  aux oligo-éléments en plus du traitement du rhumato.

J’ai changé plusieurs fois de boulots, mais pas à cause de la spondylartite, qui me faisait souffrir tous les jours.
J’ai même été pendant huit ans exploitant agricole, à monter sur le tracteur et à tailler la vigne, plié en deux par la hauteur de la vigne à tailler et par les douleurs dans le dos.
Au bout de 8 ans de ce travail j’ai dû changer parce que mon squelette ne le supportait plus.
Je suis donc depuis 18 ans employé dans une organisation agricole.

Mais… depuis l’âge de 45 ans je n’ai plus de douleurs.
Donc… après (45-21=) 24 ans il y a eut rémission des douleurs (ouf !!!).
J’ai aussitôt arrêté tous les médicaments.

Pourquoi cet arrêt au bout de 24 ans ?
Le fait d’avoir suivit pendant 10 ans le traitement aux oligo-éléments a sûrement été salvateur, et évité une trop grande détérioration du squelette et des articulations.
En effet, j’ai maintenant une mobilité réduite de la colonne vertébrale, impossible de me plier en avant ou en arrière, et peu de latéralité.
Les mouvements de la tête sont limités aussi, mais ne m’empêchent pas de conduire.
La colonne est fixée avec remontée de la hanche droite, et déviation de la colonne avec fermeture à droite, mais pas d’autres atteintes articulaires.
ET, C’est donc maintenant, 33 ans après le début de cette maladie que je m’intéresse à l’AFS.
En effet jusque là j’ai toujours refusé ce handicap et je me suis toujours forcé à être et à faire comme les autres.
Maintenant que c’est finit et que les douleurs ne m’embêtent plus, je suis plus serein pour en parler.

A l'âge de 45 ans j'ai suivit un cursus de formation en PNL, pour mon plaisir.
Après deux ans et demi de formation,j'ai passé avec succès le master de PNL.
Puis j'ai enchainé par une psycho-thérapie PNL avec l'aide de mon formateur.
Après 4 scéances de PNL et une scéance d'Hypnose Ericksonienne, mes douleurs ont disparues.

Pourquoi mon corps avait-il déclenché cette maladie? En réponse à quel problème mental cette pelvis-spondylithe s'est-elle déclarée?
Oui bien sûr le terrain favorable, oui bien sûr le HLAB27! Mais çà ne suffit pas.
Pourquoi mon frère, lui, ne l'a pas déclenché, ni aucune de mes soeurs.

Grâce à cette aide psycho-thérapeutique j'ai trouvé le pourquoi. Et ce pourquoi m'a permis d'évacuer ces douleurs et de commencer à comprendre mon corps physique.

Par pudeur je ne dirais rien sur ce pourquoi.

A chacun de trouver le sien!!! Et enfin s'aimer...

"
Philippe B.