Ça y est la premiere étude sur l'impact des oméga 3 sur la SPA est sortie, le nombre de patients est faible, mais les résultats prométeurs:

Supplémentation en omega3 chez les pateints souffrants de spondylarthrite ankylosante

Sundstrom B, Stalnacke K, Hagfors L, Johansson G.
Department of Medical Rehabilitation, Gallivare Hospital, Sweden. bjorn.sundstrom@nll.se
Suède, 2006.

Objectif: Étudier les effets de la supplémentation en acide gras oméga 3 sur les données cliniques de la maladie et la consommation en médicaments chez les patients souffrants de spondylarthrite ankylosante.
Méthode: 24 patients ont été randomisé dans une supplémentation soit à petit dose (1,95g d’omega3/jour), soit à plus forte dose (4.55g d’omega3/jour). l’activité de la maladie, l’handicap fonctionnel, la vitesse de sédimentation et la consommation de médicaments ont été mesurés à la consulatation de départ et aux semaines 7, 14 et 21.
Résultats: 18 pateints ont fini l’étude, soit 9 patients par groupe. les patients dans le groupe à plus forte dose a montré une diminution significative de l’activité de la maladie selon le score de BASDAI (p=0.038), ce qui n’a pas été retrouvé dans le groupe à faible dose d’omega3. il n’a pas été retrouvé de différences signicative sur la consommation de médicaments ou les capacité fonctionnelles entre les groupes faible/forte dose.
Conclusion: Les acides gras oméga3 donnés à des doses adéquates peuvent avoir le capacité de diminuer l’activité de la SPA. Toutefois, des études sur un panel plus large et mieux controlées sont nécessaires avant de tirer des conclusions définitives.

source: PUBMED
traduction: Manu