source: PUBMED.

Enterobacterial antibodies in Chinese patients with rheumatoid arthritis and ankylosing spondylitis.

TRADUCTION:
Anticorps dirigés contre les entérobactéries chez les patients chinois souffrant de polyarthrite rhumatoïde et de spondylarthrite ankylosante.

Chou CT, Uksila J, Toivanen P.

Rheumatology-Immunology Division, China Medical College Hospital, Taichung, Taiwan, R.O.C.

objectif: étudier le rôle des infections microbiennes dans les maladies rhumatologiques.
méthode: les sérums de 39 patients chinois atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR), 52 patients souffrant de spondylarthrite ankylosante (SPA) et 51 sujets sains ont été testé pour les anticorps IgG, IgA et IgM contre Proteus mirrabilis, Escherichia coli, campilobacter jejuni, salmonela typhimurium et enteritidis, Yersinia enterocolitica et Klebsiella Pneumoniae (serotype capsulaire 31 et 43), en utilisant la technique ELISA
résultat: chez les patients avec PR, les anticorps IgA contre toutes les antigènes bactériens testés étaient augmentés comparativement aux témoins sains. dans la SPA, ont été observés des augmentations significatives d'anticorps IgA dirigés contre campilobacter et Klebsiella K43. Les anticorps de classe IgM étaient moins souvent élevés dans la PR et dans la SPA que les anticorps de classe IgA. dans la PR, les anticorps IgG contre Klebsiella K43 et proteus étaient signifacativement élevés. aucune différence n'a été observé dans les anticorps de classe IgG entre les patients SPA et les témoins sains.
conclusion:L'augmentation dans le sang d'anticorps dirigés contre des bactéries intestinales dans la SPA et la PR suggère que dans les deux maladies, la stimulation du système immunitaire intestinale par des entérobactéries peut avoir un rôle. toutefois, la question de savoir si ce phénomène est du à une augmentation de la perméabilité intestinale et/ou figure des réactions croisées entre différentes entérobactéries reste ouverte