Pour beaucoup, dire que la consommation de lait est dangereuse est un hérésie:
-des idées reçues depuis trop longtemps ne peuvent elles pas être remises en question?
-est ce le lobbing de l'industrie agro alimentaire qui dicte les conseils sanitaires? (voir ici)

Quand
on vous dit que le lait est sain et sans danger, ne prennez pas cette
affirmation pour argent content et vérifiez par vous même! Les enjeux
économiques poussent les industries à produire toujours plus pour moins
chère (et la qualité?), la frontière bénéfice / risque n'est souvent
connue qu'à postériori et les différents scandales de santé publique on
montré les limites du système: les farines animales sont probablement
le seul facteur de la maladie de la vache folle, nous avons été vacciné
à tour de bras avec le vaccin contre l'hépatite B et aujourd'hui, le
referions nous ? Je passe sur l'histoire du VIOXX que certains qui
liront ces lignes ont sans doute pris... et peut être regretté d'avoir
consommé.

Le propos de ce message sera une mise en garde des malades souffrant de sclérose en plaque: méfiez vous du lait!

Cette
affirmation ferait bondir tout neurologue normalement constitué, alors
je vais joindre l'explication scientifique qui, si elle se confirme
avec d'autres recherches, fera de l'éviction du lait un principe de
précaution évident:

tout commance ici: Journal d'Immunologie, 2004
Je sais que les anglo-phobes n'y comprendront rien, alors je vais faire un résumé en Français:
anticorps anti MOG: anticorps spécifiques de la SEP qui s'attaquent à la substance blanche des neurones, donc responsable des lésions
globule
gras du lait
: goutellettes liquides enrobées d'une sustance ptotectrice
contenant de la matière grasse, présent dans le lait
Butyrophiline: une substance du globule gras du lait.

"The
demonstration of molecular mimicry between MOG and BTN, along with
sequestration of BTN-reactive Ab in CSF suggests that exposure to this
common dietary Ag may influence the composition and function of the
MOG-specific autoimmune repertoire during the course of MS.

la
démontration du mimétisme moléculaire entre MOG et butyrophiline
(globule gras du lait), ajouté à la démonstration de la présence
d'anticorps anti-butyrophiline dans le liquide céphalo-rachidien
suggèrent que l'exposition à cet antigène alimentaire commun influence
la composition et la fonction du panel d'anticorps anti-MOG au cours de
la sclérose en plaque"

Autrement dit: L'organisme cré des
anticorps contre une substance du lait (butyrophiline), mais ses
anticorps se retrouvent dans le liquide céphalo-rachidien et
s'attaquent à la substance blanche et créent des lésions de SEP. Car il
existe une ressemblance moléculaire entre la substance blanche et la
butyrophiline. Et l'anticorps ne fait pas la différence entre le lait
et le cerveau: en s'immunisant contre une subtance du lait, l'organisme
cré des anticorps qui s'attaquent au cerveau.

D'où le titre du message: et le principe de précaution??
Quand vas t'on dire aux personnes souffrant de SEP de ne plus consommer de produits laitiers??